Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 23:12

Vous vous souvenez d'une poésie que vous avez apprise par coeur à l'école, vous savez toujours la réciter en entier ou en partie. Pas de triche! On fait confiance à sa mémoire! Publiez là. Vous pouvez également raconter le contexte dans lequel vous l'avez apprise et les souvenirs qu'elle évoque pour vous.

J'étais en quatrième, pas plus mauvaise élève qu'une autre pas meilleure non plus et en ce lieu d'éducation, qu'était le lycée j'ai fait la connaissance de Rimbault

ha Rimbaud et le dormeur du val, une poésie dont je me souviens de quelques vers, une grande partie, je vais essayer de la réciter soyez indulgent,

 

 

c'est un trou de verdure où chante une rivière

accrochant follement aux herbes des haillons

d'argent où le soleil de la montagne fière

luit ;c'est un petit val qui mousse de rayons  

 

 

 

etc le reste de la poésie est nébuleux dans ma mémoire mais je me souviens surtout de l'impression qu'il fit sur moi,

ce drame montant crescendo , ce soldat qui dort dans la luzerne, on pourrait penser que la suite sera légère et heureuse, hélas il n'en est rien, ce jeune homme dort bien, mais du dernier sommeil, celui dont on ne revient jamais,

je ne vais pas disserter sur ce texte, là n'est pas le propos demandé, mais je dois ajouter que c'est sans doute à Rimbaud que je dois ma passion des poèmes, et que je me suis lancée dans l'écriture.   

 

 

 

commentaires

J
Bonjour Vénusia,
sais-tu que je me suis remis à apprendre des poésies qui m'ont marqué aussi ?
J'en connais une douzaine, du Verlaine, Rimbaud, Heredia, Ronsard, Baudelaire, Apollinaire...
Et je me les récite quand je suis seul (personne n'apprécie la poésie dans mon entourage bien sûr).
Bises, JC
Répondre
J
Oui, et comme disait Baudelaire :
Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

- Je ne dispose cependant pas d'ailes de géant et m'en passe bien.
Bises, JC
V
Bonjour JC
je n'ai pas le temps mais certaines poésies me reviennent et je les cherche sur le net
une douzaine? bravo je me rappelle de brides de strophes bien souvent .
tu sais autour de moi c'est la même chose mais bon on ne peut pas demander aux autres d'aimer ce que nous nous aimons aussi.
bises
J
Le dormeur du val ! je ne sais pas si je pourrais en réciter autant que toi ! et pourtant je l'ai appris aussi par cœur et sans renâcler. C'est un poème qui parle bien au cœur des adolescents je crois.
belle fin de semaine
Répondre
V
bonjour pardon je n'avais pas vu ton commentaire
adolescente je l'étais en effet à cette époque où je l'ai apprise mais ce qui m'a surtout frappée c'est ce drame qui monte progressivement pour arriver à la conclusion de ce soldat qui dort de son dernier sommeil.
bises et bonne journée dominicale.
J
Bravo !
je l'ai aussi apprise mais plus tard que toi et je ne saurai plus la réciter.
j'avoue qui si je connais la Ballade des dames par coeur j'ai triché en la copiant sur un site de poésie car l'orthographe n'est pas commode !
bonne soirée Vénusia
Répondre
V
bonsoir Josette
je me souviens surtout du premier vers après c'est plus éparpillé.
les fables de la fontaine j'en ai aussi retenues mais bon je pense que beaucoup d'enfants ont et apprennent ces fables
bonne soirée à toi aussi.
F
ce que tu a retenu est déjà bien et que Rimbaud t' aie poussé à écrire, et lire la poésie un grand bien
Répondre
V
grrrrrrrrrrrr je reprends
j'ai travaille cette veine du classique avec des maitres de la poésie et je leur rends grâce aujourd'hui
merci et bonne soirée
V
Bonjour flipperine
je lui dois cet amour de l'écriture et du classqiue en poésie.
j'
E
Rimbaud est aussi un de mes poètes préférés (avec Verlaine et Baudelaire).
Répondre
V
Bonjour Enriqueta
ce sont aussi les poètes que je préfère entre d'autres, je lis beaucoup de textes et souvent des ""inconnus"" écrivent de merveilleux textes, enfin pour moi.
bises
H
Bonjour Vénusia,

Bravo le défi est magistralement relevé. Je crois que ce que l'on a eu du plaisir à apprendre ne peut s'oublier.
Bises bien amicales.

Henri.
Répondre
V
merci henri j'aimais et j'aime tjrs la poésie mais ce texte là, m'a fait l'aimer encore plus.
bises amicales
M
J'aime bien Rimbaud aussi. Le dormeur du val je ne l'ai pas appris à l'école, je l'ai découvert sur le site d'un de mes amis blogueurs qui est de Charleville Mézières : la ville de Rimbaud. C'est une poésie très émouvante. Je pense que ta mémoire a occulté les passages très durs surtout quand on est enfant
Répondre
V
Bonjour
je ne pense pas les avoir occulté sans doute eux qui m'ont permis de le retenir
c'est vrai qu'à l'époque je n'avais pas tout saisi de ce poème mais les années paqssant j'ai compris
bises
M
Je me souviens aussi avoir appris ce poème chère Vénusia contrairement à toi j'ai oublié le moindre vers ...merci de me l'avoir rafraîchit...très joli texte bises l'amie.
Répondre
V
Bonjour maria
ce poème m'a frappé et il est encore en ma mémoire, ho quelque peu fragmenté mais tjrs présent
bises
J
Bonsoir Vénusia, fausse manip... lis-je, daté au 4-9, bon puisque je suis-là, je lis...
Je n'ai pas appris cette poésie en classe, mais je la connais, lu dans un recueil des plus beaux poèmes et puis ça et là sur la blogo... il va bien pour commémorer les 100 ans de la première guerre mondiale ! Et puis Arthur... merci, bises
Répondre
V
pourtant je l'ai programmé pour le 4 septembre grrrrrrrrrrrr encore une anerie de over bref on fait avec.
je l'ai apprise cette poésie elle et les fables de Lafontaine , de très grands auteurs ont marqué de ci de là, ma jeunesse.
bises et à bientôt

Présentation

  • : au clair de terre
  • : poésies classiques, néo classiques, et libres
  • Contact

  • Vénusia
  • curieuse de tout.
j'ai besoin de ressentir une impression même fugace pour qu'un texte naisse sous ma plume.
un moment fugitif, et ma muse me taquine.
Ma plume aborde tout sujet gai, heureux, triste parfois macabre
  • curieuse de tout. j'ai besoin de ressentir une impression même fugace pour qu'un texte naisse sous ma plume. un moment fugitif, et ma muse me taquine. Ma plume aborde tout sujet gai, heureux, triste parfois macabre

Recherche