Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 05:10

Pour le Jeudi 11 Septembre : la même chose que le 4 septembre ou écrivez un poème (ou recopiez un poème célèbre) qui parle de nostalgie,


 

 


 

Sur les ailes du vent, une bizarre odeur

Venait à mes narines

Je humais ce parfum ; quel était ce frondeur

Aux effluves marines ?


 

S'est arrêté le temps et je fermais les yeux

Je respirais avec délice

Cette senteur de mer, sur l'abysse soyeux

D'un amour passé, sans malice.


 

Des vagues le reflet, leur ressac lancinant

Musique que deux coeurs, dans le soir frissonnant,

Ecoutaient bien trop sages .


 

Ces mots serments d'enfant, qui dans mon souvenir

Me semblaient éternels, peignant notre avenir

Ont pris d'autres visages,

 

vénusia

défi 129(les croqueurs de mots(sonnet layé))

commentaires

enriqueta 13/09/2014 21:36

Un poème superbe qui me touche beaucoup. Chaque amour vécu laisse en nous un petit quelque chose.

Vénusia 14/09/2014 06:35

Bonjour
merci le thème m'a inspirée aussi merci

domi 12/09/2014 19:59

Du joli travail, j'ai bien aimé tes corrections ma belle... et le thème me parle à moi aussi
bisous !

Vénusia 14/09/2014 06:35

Bonjour Domi
merci c'est grâce à tes remarques éclairées que je me suis penchée sur le texte j'écris parfois trop vite et alors les mots se bousculent
je pense savoir pourquoi il te parle aussi, un certain texte.......
bisous

J Pierre 12/09/2014 16:26

Merveilleux souvenirs que tu as écris à travers ton joli poème, chère Chantal … je pense que l’amour de jeunesse est une des valeurs qui ne vieillit jamais …

O inoubliables et beaux souvenirs
A jamais gravés en mon cœur
De nos jeux, nos baignades, nos rires
Scintillent des étoiles du bonheur…

Tel fut un quatrain d’un de mes poèmes que certainement tu as dû lire …

Gros bisous ....

Vénusia 14/09/2014 06:33

Bonjour l'Alsace
j'avoue ne plus trop me souvenir, mais j'ai tant lu de beaux textes de toi...
gros poutous

flipperine 11/09/2014 23:29

une brève rencontre de vacances à la mer sans doute mais il y avait espoir

Vénusia 14/09/2014 06:28

Bonjour flipperine
l'espoir est souvent présent suffit juste de savoir le percevoir et le garder
merci

Henri de Margaux 11/09/2014 15:09

Bonjour Vénusia,

Un magnifique poème. Un amour d'enfance, si nostalgique et si joliment écrit.
Un excellent moment de lecture. BRAVO !
Bises bien amicales.

Henri.t

Vénusia 14/09/2014 06:27

Bonjour Henri
les amours d'enfants sont souvent celles qui restent avec une douceur, une tendresse profonde
bises amicales

Stellamaris 11/09/2014 12:21

Bonjour Vénusia, un très joli poème ; mais tu devrais enlever trois petits mots qui rajoutent des syllabes excédentaires à leurs vers :
"alors" au vers 5
"passé" au vers 8
"et" au vers 13

Bises !

Vénusia 11/09/2014 13:34

honte à moi je n'ai pas compté correctement mes pieds
merci je vais corriger
bisous

Stellamaris 11/09/2014 13:29

C'est parfait, mais regarde ton vers 1, il fait 11 syllabes, c'est ce qui m'a induit en erreur...

Bises !

Vénusia 11/09/2014 13:26

12 pieds pour les vers longs
Me semblaient éternels, et pourtant notre avenir(je propose d'enlever le et)
Le temps s'est arrêté, alors je fermais les yeux(s'est arrêté le temps et je fermais les yeux)
qu'en pense tu?
bisous

Stellamaris 11/09/2014 13:17

Bonjour, pour les vers courts, je pensais que tu voulais qu'ils fassent tous 6 syllabes. En effet, si c'est volontaire que certains fassent 8 syllabes, ton vers 8 est parfait.

Pour les vers longs, si je ne m'abuse tu souhaites qu'ils fassent 11 syllabes. Sauf erreur de ma part, "Le temps s'est arrêté, alors je fermais les yeux" = 13 (plus un hiatus à la césure), et "Me semblaient éternels, et pourtant notre avenir" = 13. Je te propose donc : "Le temps s'est arrêté ; je fermais les yeux" et "Me semblaient éternels, mais notre avenir).

Bises !

Vénusia 11/09/2014 13:04

bonjour stellamaris
Le temps s'est arrêté, alors je fermais les yeux(puis je fermais les yeux?) pas très joli je ne vois pas à moins de remanier le début du vers.
D'un amour passé, sans malice.(?)8 pirds je ne vois pas où est la faute.
Me semblaient éternels, et pourtant notre avenir(ok).
j'ai pris le schéma de Rimbaud dans 'rêve pour l'hiver'
merci de ton attention.
bises

Josette 11/09/2014 10:17

Bravo Vénusia un très beau texte aux images émouvantes.
bises de Josette

Vénusia 11/09/2014 13:05

bonjour Josette
merci je suis contente qu'il te plaise.
bises

dimdamdom59 11/09/2014 09:28

On ne se remet jamais vraiment d'un amour de jeunesse, que ce soit d'un amoureux transi, d'un parent ou n'importe qui ou n'importe quoi ;)
Je te dis bravo pour ce poème mais aussi pour avoir réussi à publier sur la communauté ;) Tu peux aller voir, je n'ai rien du retoucher si ce n'est de l'avoir mis dans "publié" Mais bon ça ce n'est vraiment pas grave puisque je passe tous les jours et je valide ceux qui ne le sont pas ;)
Donc ne t'arrache plus les cheveux la prochaine fois, tu me le promets ;)
Bisous Vénusia et belle journée!!!
Domi.

Vénusia 11/09/2014 13:08

hihi je te promets mais je veux comprendre pourquoi .
merci de ta bienveillance et de tes mots
bisous et bonne après midi

Martine. 11/09/2014 07:48

Tu me ramènes au temps des amours enfantines ou d'adolescents.... Emouvant. Très beau poème

Vénusia 11/09/2014 09:24

bonjour Martine
je suis ravie qu'il te plaise mon petit poème.merci
bonne journée

jill bill 11/09/2014 07:27

Bonjour Vénusia, un amour d'enfance qui n'a duré je suppose ainsi, je ne sais qui est l'auteur car je découvre.... merci, bises de jill

Vénusia 11/09/2014 09:22

coucou jill et bonjour
je suis l'auteur du texte .
amour d'enfance ou d'ado qui reste avec une certaine nostalgie dans les mémoires
bisous

Présentation

  • : au clair de terre
  • au clair de terre
  • : poésies classiques, néo classiques, et libres
  • Contact

  • Vénusia
  • curieuse de tout.
j'ai besoin de ressentir une impression même fugace pour qu'un texte naisse sous ma plume.
un moment fugitif, et ma muse me taquine.
Ma plume aborde tout sujet gai, heureux, triste parfois macabre
  • curieuse de tout. j'ai besoin de ressentir une impression même fugace pour qu'un texte naisse sous ma plume. un moment fugitif, et ma muse me taquine. Ma plume aborde tout sujet gai, heureux, triste parfois macabre

Recherche