Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 07:00

le miséreux 

  Il était assis sur le froid trottoir
Au pied de la cité dortoir,
 Fille hautaine.
La face dans le dépotoir
Il est sans haine.
   
        Souvent, il a tendu la main,
Dans des halls fleurant le jasmin,
Mais incertaine
Est la charité d’un humain
Faite sans haine.

Qu’attendait-il, là, grelottant
Hagard dans le froid, tremblotant,
Cachant sa peine?
Juste un abri, pour un instant,
Offert sans haine.

Donnez de vous aux miséreux,
Un refuge sûr , chaleureux,
La tiretaine
D’un bon lit les rendra heureux.
Soyez sans haine .

 

 

Published by Vénusia - dans mes poésies
commenter cet article

commentaires

Pierre 03/02/2012 21:02


Un beau texte plein d'humanité et de vérité,on à tendance à donner plus de mépris qu'une pièce,il n'est pas possible de donner à toutes ces mains tendues non plus,pauvres gens parfois avec des
enfants,je me sens moi aussi très concerné par cette injustice

Vénusia 04/02/2012 16:30



Bonjour Pierre


et pourtant, juste un repas, une nuit au chaud, tout le monde peut le faire, j'en suis persuadée!


merci de partager mes idées.


bises du jour



J Pierre 02/02/2012 21:10


Un texte joli et poignant…


C’est hélas ce que l’on voit quotidiennement et
ils recueillent davantage  des regards de haine que des oboles.


 


Bises d’un temps glacial


 


J Pierre

Vénusia 04/02/2012 15:53



bonjour J Pierre


c 'est vrai mais je pense qu'au travers ces regards se cache la peur , qu'un jour nous soyons à leur place


merci


bises du jour



mamylilou 02/02/2012 15:36


Je viens de vérifier parmi 19 indésirables ( mais bug) , non, je ne l'ai pas vu tu peux me le renvoyer et je te réponds en soirée .Bises

Vénusia 02/02/2012 16:45



je t'ai renvoyer sur le mail du commentaire


bisous



mamylilou 02/02/2012 15:14


Bonjour Venusia


As-tu conservé ce message ? : je ne me souviens pas avoir lu quoi que se soit à ce propos, mais tellement tête vide , dis-moi ? Bisous

Vénusia 02/02/2012 15:31



Bonjour Mamylilou


j'ai conservé le message en effet je suis conservatrice.


il date du 19 janvier 2012.


si je peux je te le transmets


bises du jour



le Pierrot 02/02/2012 14:03


Bonjour vénusia, combien de ces malheureux couchent encore dehors, par ces grands froids...quelle misère nous voyons là, dans notre France...je t'embrasse, bon après midi...

Vénusia 04/02/2012 15:58



Bonjour le Pierrot


de nos jours cela ne devrait plus être mais je crains que ça n'empire au fil des ans


 


bises du jour gélées



tilk 02/02/2012 13:05


certains vivent des histoites terribles...malheureusement il y a trop peu de solidarité


besos


tilk

Vénusia 04/02/2012 15:55



Bonjour Tilk


ho oui, des histoires qui font frissonner, et la solidarité, n'est plus ce qu'elle était ou devrait être


bises du jour



jill bill 02/02/2012 07:28


Bonjour Vénusia, oh non point de haine, beaucoup de pitié pour celui qui a tout perdu et survi dans la rue en quête l'hiver d'un porche, d'un pont où d'un lit refuge.... Ici moins 10... Je crois
que la nuit pour eux n'a pas été rose..... Bises de jill

Vénusia 02/02/2012 13:03



Bonjour Jill


ici aussi pas un temps à coucher dehors moins 10 cette nuit!


je pense très fort à eux l'hiver, dans l'année aussi mais surtout l'hiver et j'essaie avec mes maigres moyens de les aider.


bises du jour



Présentation

  • : au clair de terre
  • au clair de terre
  • : poésies classiques, néo classiques, et libres
  • Contact

  • Vénusia
  • curieuse de tout.
j'ai besoin de ressentir une impression même fugace pour qu'un texte naisse sous ma plume.
un moment fugitif, et ma muse me taquine.
Ma plume aborde tout sujet gai, heureux, triste parfois macabre
  • curieuse de tout. j'ai besoin de ressentir une impression même fugace pour qu'un texte naisse sous ma plume. un moment fugitif, et ma muse me taquine. Ma plume aborde tout sujet gai, heureux, triste parfois macabre

Recherche