Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 06:00

Copie de vagabond de l'infin



De guenilles vêtu marchait face au vent froid
Un triste vagabond, il allait maladroit
Ses pieds ensanglantés, trébuchaient sur les pierres.

Avec son faciès, par les ans de malheur
Buriné, ses yeux fous, délirant de douleur
Il effrayait ;donc il fuyait dans les bruyères !

Mais dans son pauvre cœur était vivant l’espoir.
Il savait qu’une nuit, sa femme bienaimée
Et Séléné viendraient d’une étoile flammée,
Ravir à la laideur, ce corps sur le trottoir.

Il s’est couché , sur le dur sol gelé l’hiver.
Regardant l’infini, vit descendre l’archange.
On raconte qu’alors, son être, de la fange,
Fut retiré, porté jusqu’au ciel entrouvert.

 

 

 

Published by Vénusia - dans mes poésies
commenter cet article

commentaires

J Pierre 16/02/2012 22:53


Il est bien triste ton joli poème, ma chère
Vénusia…


… qu’il dorme maintenant au jardin des âmes
soulagés et qu’un sourire illumine son visage désormais.


 


Bises


 


J Pierre

Vénusia 17/02/2012 14:23



Bonjour J Pierre


mais non il est triste par la misère de cet homme mais non pas l'espèrance en son coeur


bises du jour



Jeanne Fadosi 16/02/2012 10:22


Dur la vie des miséreux. On y pense surtout quand il fait froid et le plus souvent comme moi (bien à l'abri au chaud de mon petit confort.


Le dire, c'est tout de même mieux que se taire et les cacher


merci pour ces mots et pour eux

Vénusia 16/02/2012 18:40



Bonsoir Jeanne


j'ai souvent écris sur la misère humaine qui me touche énormement , je les plains quand je suis au chaud le ventre plein et qu'eux n'ont que le vent pour nourriture et le ciel pour drap


si tous les gars ect ect


bisous du soir



annielamarmotte 16/02/2012 09:40


merci pour la visite

Vénusia 16/02/2012 18:34



Bonsoir Annie


je voulais aller lire la suite du chat mais ton lien marche toujours pas


merci et bisous du soir



jill bill 16/02/2012 07:46


Bonnjour Vénusia... Une délivrance voulue en quelques sorte... Là ils sont deux maintenant !  La vie ainsi vaut-elle d'être vécue.... Soupir !  Bisous de jill

Vénusia 16/02/2012 18:33



Bonsoir Jill


ils sont heureux maintenat réunis dans l'infini


je pense mais bon..


bisous du soir



stellamaris 16/02/2012 07:26


Un poème sublime d'émotion, qui fait penser à "La petite marchande d'allumettes" ... Bises, Vénusia !

Vénusia 16/02/2012 18:31



Bonsoir Stellamaris


je n'y ai pas songé j'avoue


bises et merci



Mamoune.Marie 16/02/2012 07:15


bonjour Vénusia,


que de tristesse dans ce monde où tout devrait-être évolution positive, travail pour tous et logement pour tous, que de paroles en l'air durant ces dernières années..


très beau poème, criant de douleur...


bonne journée...gros bisous...Mamoune

Vénusia 16/02/2012 18:31



Bonsoir Marie


pas si triste que ça le texte il espère la venue de sa femme bienaimée


bisous du soir



Présentation

  • : au clair de terre
  • au clair de terre
  • : poésies classiques, néo classiques, et libres
  • Contact

  • Vénusia
  • curieuse de tout.
j'ai besoin de ressentir une impression même fugace pour qu'un texte naisse sous ma plume.
un moment fugitif, et ma muse me taquine.
Ma plume aborde tout sujet gai, heureux, triste parfois macabre
  • curieuse de tout. j'ai besoin de ressentir une impression même fugace pour qu'un texte naisse sous ma plume. un moment fugitif, et ma muse me taquine. Ma plume aborde tout sujet gai, heureux, triste parfois macabre

Recherche